10 jours pour faire la différence au Vénézuéla

[17/06/2019] Merci ! Nous terminons cette campagne au-delà de nos objectifs. Nous ne tarderons pas à vous donner des nouvelles de la mise en place de ce projet.

Le Vénézuéla est plongé dans la pire crise humanitaire de son histoire. Face à l’urgence, nous pouvons nous tenir aux côtés de ceux qui y souffrent.

VÉNÉZUÉLA, UNE CRISE SANS PRÉCÉDENT

Le Vénézuéla traverse une crise humanitaire sans précédent. Trouver de quoi survivre est un combat pour 90% de la population. Pour eux, il est difficile de faire un repas par jour. La plupart des vénézuéliens vont se coucher en ayant faim.

Les conditions sanitaires sont catastrophiques. Les malades font face aux pénuries de médicaments, aux coupures d’eau, d’électricité et à l’exil du personnel soignant. Dans les dernières années, plus de 3 millions ont quitté leur pays, dans l’espoir de survivre ailleurs.

Aux côtés de Jerry et Teresa Vaughn, impliqués au Vénézuéla depuis 5 ans, nous pouvons faire la différence. Sur place, ils fournissent de la nourriture, des médicaments et des soins d’urgence. Nous pouvons les rejoindre dans cet élan de partage.

Le projet « 10 jours pour faire la différence au Vénézuéla » est pour nous la possibilité de bénir cette population en détresse.

5 FAITS MARQUANTS

  • 3,7 millions de vénézuéliens souffrent de malnutrition.
  • En 2017, chaque vénézuélien a perdu en moyenne 11 kilos.
  • 5 à 6 enfants meurent chaque jour de malnutrition.
  • La mortalité maternelle a augmenté de 65%.
  • 5,3 millions de vénézuéliens auront quitté le pays d’ici la fin de l’année.

« Joignez-vous à nous pour bénir le Vénézuéla avec l’amour et la grâce du Seigneur. »
Jerry et Teresa Vaughn

10 jours pour faire la

différence

au Vénézuéla


CHAQUE JOUR, TROUVER DE QUOI SURVIVRE EST UN DÉFI

Au Vénézuéla, 8 foyers sur 10 sont dans l’insécurité alimentaire. Chaque jour, 5 enfants meurent de faim.

Le salaire minimum mensuel permet aujourd’hui d’acheter une boîte d’oeufs et un peu de fromage. Il faut faire la queue pendant des heures pour obtenir un kilo de riz.

Grâce à vos dons, chaque famille recevra un colis par mois d’aliments de première nécessité : des fruits, des légumes, de la viande, des oeufs et des produits secs.

« Avec 60 € nous pouvons fournir à une famille de 4 personnes un colis alimentaire pour 1 mois. »
Jerry Vaughn 

LE SYSTÈME DE SANTÉ S’EFFONDRE

Au Vénézuéla, les conditions sanitaires se détériorent considérablement.

Suite à la pénurie de médicaments, la population n’a plus accès aux soins de base. Les cas de maladies infectieuses, comme le paludisme ou la tuberculose, se multiplient.

Chaque jour, des milliers quittent le pays dans l’espoir de se faire soigner dans un pays limitrophe.

Grâce à ses contacts, l’équipe de Jerry et Teresa Vaughn peut faire parvenir des médicaments au Vénézuéla.


«En juillet, j’ai décidé de ne plus aller à l’hôpital. Je perds de l’argent en achetant un billet, je perds du temps et je ne vais pas trouver ce que je recherche. Depuis ce jour, je n’y vais plus. J’ai tout laissé entre les mains de Dieu. »
Un malade du cancer


GRÂCE À VOS DONS

Sur place, les collaborateurs de Jerry et Teresa Vaughn vont coordonner la distribution de la nourriture et la prise en charge des soins médicaux.

Nous pouvons rejoindre cet élan de solidarité et avoir un impact durable au Vénézuéla. Nous pouvons faire la différence dans la vie de nos bien-aimés.

Avec vos dons, Jerry et Teresa seront en mesure de pourvoir à leurs besoins fondamentaux.

« Il y a des gens qui nous demandent, ‘s’il-vous-plait, aidez-nous, nous n’avons pas de nourriture’, ‘mon bébé n’a plus de lait’, ‘nous avons besoin de médicaments’… C’est tellement difficile pour nous. »
Jerry Vaughn

QUESTIONS FREQUENTES

Comment l’aide humanitaire arrive-t-elle au Vénézuéla ?

Après avoir été bloquée aux frontières, l’aide humanitaire a commencé à être distribuée suite à un accord du président Maduro en avril 2019. À ce jour les collaborateurs de Jerry achètent la nourriture sur place en grande quantité. Des contacts en Amérique du Sud leur acheminent des médicaments jusqu’à la frontière. Si le Vénézuéla continue d’ouvrir ses frontières à l’aide humanitaire, de la nourriture et des médicaments pourront y être envoyés.

Que contient un colis pour une famille de 4 personnes pour 1 mois ?

Dans chaque colis distribué à une famille de 4 personnes, il y aura, 4 kilos de farine, 3 kilos de riz, 3 kilos de pâtes, des fruits, des légumes, 2 poulets, 3 kilos de boeuf, 12 oeufs, 1 litre d’huile, 2 kilos de sucre et 1 kilo de sel.

Comment pourrais-je aider ?

Vous pouvez aider en priant et en soutenant le projet de Made in Compassion :

  • Priez pour que les vénézuéliens puissent recevoir tout ce dont ils ont besoin pour vivre, la nourriture, les soins médicaux. Priez pour les familles séparées par les départs en exil. Demandez à Dieu la protection sur leurs foyers.
  • Vous pouvez partager cette page à vos amis par email ou sur les réseaux sociaux.
  • N’hésitez pas à partager ce projet dans votre paroisse, votre communauté ou votre groupe de prière.

Comment la crise affecte-t-elle les enfants ?

À cause des pénuries et des prix démesurés des denrées alimentaires, certains parents ne sont plus en mesure de nourrir leurs enfants. Épuisés, ils ne peuvent plus se rendre à l’école. Certains partent avec leur famille sur les routes de l’exode dans l’espoir de trouver de quoi survivre. D’autres partent seuls. En tant que mineurs isolés, ils deviennent des cibles faciles pour les trafiquants et les groupes armés illégaux.

Où partent les vénézuéliens ?

À la fin de l’année 2018, chaque jour, 5000 vénézuéliens quittaient le pays. La plupart d’entre eux se rendent en Colombie (1 million) ou au Pérou (500 000). 220 000 réfugiés sont allés en Équateur, 130 000 en Argentine, 85 000 au Brésil. Il s’agit du déplacement de personnes le plus massif de l’histoire récente de l’Amérique latine.