C’est la rentrée pour les écoliers d’Akamasoa à Madagascar !

20 décembre 2018Humanitaire

Comme chaque année depuis bientôt 30 ans, la rentrée scolaire a bien eu lieu en novembre dans les écoles d’Akamasoa. Esther Razanampinoana est la représentante officielle de Made In Compassion à Madagascar. Elle s’est rendue sur place pour prendre des nouvelles auprès de Père Pedro.

Made In Compassion finance les repas de plus de 500 enfants à Akamasoa, merci pour cela à tous nos généreux donateurs. Notre objectif est de soutenir 2000 enfants, ensemble nous pouvons y arriver !

“Nous avons pris une vitesse de croisière avec les enfants. Et la joie est revenue dans nos écoles, dans nos cours, dans nos rues, dans nos villages. Tout le monde est heureux. Les parents sont heureux parce que les enfants sont à l’école. […] Grâce à Dieu, tout s’est bien passé.”

Plus de 14 000 enfants sont scolarisés dans les 22 établissements scolaires d’Akamasao, de la crèche aux écoles supérieures. Comme chaque année, près de 500 élèves supplémentaires ont été inscrits. C’est avec joie que Père Pedro raconte à Esther la création de 2 nouveaux bâtiments.

“Nous, chaque année, on fait une nouvelle école de 10 salles de classe. Chaque année. Et cette année, on a fait presque 2 grandes écoles, de chacune 10 salles de classe. […] Chaque année, les écoles grandissent en nombre d’élèves, en nombre d’enseignants, en nombre de bâtiments […] et en résultat aussi grâce à Dieu.”

Cette année, l’épidémie de rougeole fait rage à Madagascar. Plus de 100 000 cas ont été déclarés depuis août dernier. Manitra Rakotoarivony, médecin affilié au Ministère de la Santé s’inquiète des risques de contagion.

“Parmi les maladies épidémiques, c’est la rougeole qui est la plus contagieuse parce qu’une personne malade peut transmettre la maladie à 15 ou 20 personnes de son entourage.”

Dans les villages Akamasoa, Père Pedro déplore le décès de 8 jeunes enfants :

“8 jeunes enfants sont morts ces derniers mois. De la rougeole ! On ne devrait plus en mourir !”

La question de l’eau potable reste également problématique. À Madagascar, des mois de sécheresse se sont succédés et placent les populations dans une situation périlleuse, comme le rappelle Déborah Nguyen, Porte-parole du Programme Alimentaire Mondial à Madagascar :

“C’est tout l’avenir du pays qui est mis à mal puisque si les enfants qui souffrent de malnutrition ne sont pas traités immédiatement, ça veut dire que pour l’avenir, ça va être très difficile puisque ça a un impact sur leurs capacités physiques et intellectuelles.”

Au sein de cette crise humanitaire, avant d’enseigner les enfants, il faut les nourrir. Made In Compassion s’engage aux côtés de Père Pedro parce qu’offrir un repas, c’est aussi offrir une chance d’aller à l’école, de recevoir une éducation et de se construire un avenir en dehors de la décharge.

“Made In Compassion nous aide pour donner à manger à ces milliers d’enfants. Et bien, nous ne pouvons que dire merci. Parce qu’un enfant qui ne mange pas ne peut pas étudier, ne peut pas se concentrer sur ses études.”

Nous croyons que le partage et la générosité ouvrent un chemin pour répondre aux inégalités du monde. Père Pedro partage ces valeurs :

“Le partage, la générosité, la bonté vont sauver notre monde. […] Je dis à tous ceux qui savent partager, et bien, merci au nom de tous ces enfants-là.”

Avec 15 euros par mois, un enfant mange à la cantine pendant 1 mois.  Vous pouvez participer à changer la vie de ces enfants depuis la page de don de Made In Compassion. Ensemble nous pouvons réussir à soutenir 2000 enfants à Akamasoa.